Salariés

Le plan de formation de l’entreprise (à l’initiative de l’employeur)

Le salarié en formation est en mission professionnelle; il est rémunéré par l’entreprise. Le plan de formation peut également prévoir des actions de bilans de compétences et de validation des acquis de l’expérience.

Le Congé Individuel de Formation (CIF) (à l’initiative du salarié)
 
  • Le congé individuel de formation (CIF) permet aux salariés de suivre en tout ou partie pendant leur temps de travail une formation de leur choix.
  • Le congé de bilan de compétences (CBC) permet aux salariés d’analyser leurs compétences personnelles et professionnelles afin de définir un projet professionnel ou de formation.
  • Le congé validation des acquis de l’expérience (CVAE) permet l’acquisition partielle ou totale d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification professionnelle.
     

Le Droit Individuel de Formation (DIF) (à l’initiative du salarié et en accord avec l’employeur)

Tout salarié titulaire d'un contrat de travail à durée indéterminée, disposant d'une ancienneté minimale dans l'entreprise déterminée par voie réglementaire, bénéficie chaque année d'un droit individuel à la formation d'une durée de vingt heures (article L6323-1 du Code du Travail) cumulables sur six ans, soit 120 heures au total.
Ces dispositions ne s'appliquent pas au contrat d'apprentissage et au contrat de professionnalisation.

Les périodes de professionnalisation

Les périodes de professionnalisation ont pour objet de favoriser par des actions de formation le maintien dans l'emploi de salariés en contrat à durée indéterminée et de salariés bénéficiaires d'un contrat à durée déterminée ou indéterminée conclu en application de l'article L. 5134-19-1.


 

Publié le 5 avril 2013 Mis à jour le 12 avril 2013